Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

Thierry Stiefvater, candidat à Saint-Brieuc pour les législatives 2012, avec Maryse Laurent, suppléante

Thierry Stiefvater, candidat à Saint-Brieuc pour les législatives 2012, avec Maryse Laurent, suppléante

Les manifestations qui se sont tenues simultanément dans une dizaine de villes de France pour soutenir la diversité linguistique se sont soldées par un véritable succès avec près de 50 000 personnes dans les rues de Bretagne, d’Occitanie ou de Catalogne. A Quimper nous étions près de 12 000 pour soutenir les langues de Bretagne que sont le breton et le gallo. L’UDB était présente en nombre en ce jour de revendication et de fête.

Le cortège de l'UDB devant la permanence de Quimper

Le cortège de l'UDB devant la permanence de Quimper

Ouest-France ne s’y est pas trompé en écrivant que « L’UDB était évidemment très présente tout au long du parcours » (lien). Le Télégramme non plus, lorsqu’il titre sur le « triomphe des marcheurs ». On regrettera toutefois le silence assourdissant des médias nationaux sur le sujet.

A trois semaines d’échéances électorales cruciales pour notre pays, voilà un débat qui se doit d’être posé et relayé au niveau national. Un débat qui a le mérite d’être soulevée par la base des peuples de la France et non pas mijoté de toute pièce dans quelques officines parisiennes préoccupées par l’effet de la viande hallal sur les courbes de sondage.

Cette manifestation se devait d’être plus qu’une piqure de rappel pour les candidats qui se soumettront au vote populaire. Elle a permis à certains d’entre eux, par le biais de leurs représentants dépêchés à Quimper, de prendre clairement position sur la question des langues régionales. J’ai noté avec intérêt les propositions des représentants du PS et du Modem, qui se sont déclarés en faveur de la ratification de la charte des langues régionales et minoritaires.

Thierry Stiefvater et Isabelle Moign, candidate de l'UDB dans la circonscription de Concarneau-Quimperlé

Thierry Stiefvater et Isabelle Moign, candidate de l'UDB dans la circonscription de Concarneau-Quimperlé

La position d’Eva Joly, réaffirmée par Ronan Dantec, Sénateur de Loire-Atlantique, est quant à elle en adéquation avec la ligne que je défends avec l’UDB. Mona Bras, conseillère régionale UDB et Ronan Dantec, sénateur EELV de Loire-Atlantique ont rappelé les engagements d’Eva Joly lors de l’université d’été 2011 de Régions et Peuples solidaires : réunification administrative de la Bretagne, droit à l’expérimentation dans les régions, capacité législative et réglementaire pour les régions, ratification de la charte européenne des langues régionales, généralisation de l’offre d’enseignement bilingue, plan de développement de la langue dans les médias, la vie publique, l’enseignement…

A l’opposé de cette ligne de fracture qui transcende les courants partisans se trouvent l’UMP, le FN et le Parti de Gauche, dont Jean-Luc Mélenchon ne berne personne lorsqu’il dit pouvoir évoluer sur la question. Il est à mon avis, nécessaire de se souvenir que que c’est lui qui a  qualifié les écoles Diwan de « secte » au cours d’un débat au Sénat. C’est notamment lui qui a fait obstacle à l’intégration de Diwan dans un service rénové de l’enseignement public quand il était ministre délégué à l’enseignement professionnel et que Jack Lang était ministre de l’éducation.

"Osons la Bretagne pour changer la République"

"Osons la Bretagne pour changer la République"

Je crois qu’il est utile de rappeler que la République ne risque rien à soutenir ses langues régionales, mais bien au contraire tout à y gagner en termes de richesse culturelle, économique ou  de cohésion sociale. Les langues sont créatrices d’emplois non délocalisables et permettent de faire vivre la démocratie locale en renforçant la cohésion territoriale et intergénérationnelle. Quel bonheur de voir défiler dans un même cortège adolescents et personnes âgées, bretonnants ou non, autour du même désir de partage et de vivre ensemble. Mon identité vosgienne et bretonne ne saurait être interprétée autrement que par cette conviction que l’individu grandi au contact de la diversité.

• • •

Consultez mon blog

Retrouvez-moi sur Facebook

Advertisements