Mots-clefs

, , , , , , , ,

Anne-Marie KervernJean Ollivro, professeur à l’Université Rennes 2, président du laboratoire d’idées Bretagne Prospective, est, depuis plusieurs années, une des voix les plus écoutées sur le « modèle de développement  breton » des 40 dernières années qui est arrivé en bout de cycle. Ses travaux portent notamment sur les questions de reterritorialisation de l’économie productive et d’interaction entre le local et le global.

Son analyse du projet de centrale électrique à gaz à Landivisiau est limpide : c’est un projet qui va à l’encontre de l’objectif d’une Bretagne plus autonome sur le plan énergétique.

Opposants résolus à ce projet de centrale dans le Finistère depuis que les médias en ont révélé l’existence, en septembre 2010, nous nous sentons évidemment confortés par la réflexion de Jean Ollivro. Plus que jamais nous affirmons que l’autonomie énergétique de la Bretagne passe par un « triskell » alternatif, un triskell vraiment durable, construit autour de :

–        la sobriété (éviter les consommations d’énergie inutiles et néfastes à l’environnement),

–        l’efficacité (améliorer les rendement énergétiques dans la production, le bâti et les déplacements pour maintenir un confort et produire autant en consommant moins),

–        la production à partir des énergies renouvelables locales.

 

Centrale à Gaz - Point de Vue de Jean Ollivro - Ouest-France - Mars2012

Centrale à Gaz - Point de Vue de Jean Ollivro - Ouest-France - Mars2012

• • •

Pour une rupture démocratique

Consultez mon blog

Retrouvez-moi sur Facebook

Publicités