Étiquettes

, , , , , , , ,

Anne-Marie KervernLe dimanche 11 mars plusieurs manifestations se sont déroulées en Bretagne pour commémorer le premier anniversaire de la catastrophe nucléaire de Fukushima et réclamer une sortie du nucléaire civil et militaire. La principale manifestation s’est tenue au Faou où 1.500 personnes se sont rassemblées. Lors de la première table ronde qui s’était tenue le matin et qui avait porté notamment sur l’absence de prise en compte du risque nucléaire dans le plan de prévention des risques à Brest. Or les installations nucléaires de la presqu’île de Crozon contiennent une puissance de destruction équivalente à 2.000 fois la bombe qui a détruit Hiroshima en 1945. Et Brest se trouve sous les vents dominants de ces installations. Anne-Marie Kervern, adjointe au maire de Brest, qui assistait à la table ronde et qui se trouvait assurer en même temps la permanence des élus brestois (c’est elle qui était appelée en cas d’urgence), s’était engagée à interroger le maire de Brest.

C’est ce qu’elle vient de faire en lui adressant la lettre ci-jointe.

Lettre d’Anne-Marie Kervern au maire de Brest

• • •

Pour une rupture démocratique

Consultez mon blog

Retrouvez-moi sur Facebook

Réunion publique le 20 mars

Publicités